Modifier
La lauréate

La lauréate

Alain Leblanc

Un couple de trentenaires qui a réussi dans l'immobilier est pris dans la tourmente de la crise financière de 2008 et voit sa vie dorée partir en fumée. C'est le début d'une vertigineuse descente aux enfers.

Si l'épreuve met Xavier K.-O., Audrey fait face. Quand une dernière chance se présente sous la forme d'un jeu télévisé doté d'un prix faramineux, elle décide de remettre leur destin entre les mains du hasard…

Éditeur : French Pulp Langue : français
Genre : Littérature Sortie : 2 juin 2010
Sous-genre : Roman

Biographie

Alain Leblanc

Alain Leblanc est né à Paris en 1951. Fils unique d'une mère célibataire, il découvre l'univers des livres, dès l'âge de onze ans. Les personnages de roman deviendront ses compagnons de jeu, et les écrivains ses pères de substitution. Ce sont eux qui l'initieront à la complexité des sentiments et de l'existence.

En 1973, à vingt-deux ans, il choisit le journalisme et fait ses débuts à Combat dans la rubrique spectacle.

En 1974, il intègre l'équipe du Quotidien de Paris avec Henry Chapier et Philippe Tesson. Il y animera la page théâtrale jusqu'à la cessation de sa parution, réalisant de nombreuses interviews et avant-premières consacrées au théâtre européen, de Patrice Chéreau à Giorgio Strehler. En parallèle, il collabore aux pages culturelles de plusieurs journaux et revues théâtrales: Les Nouvelles Littéraires, Le Cahier de l’Odéon, La Comédie-Française

En 1983, il entre à Paris-Match où il met à l'honneur les grands écrivains, dont Alberto Moravia, Henri Troyat, Hervé Bazin, Anthony Burgess, Graham Greene…, mais aussi des figures comme Léo Ferré, Peter Brook, Eugène Ionesco, Henri Verneuil, Philippe Noiret ou Michel Audiard, auxquelles il consacre des interviews remarquées. Dans le même temps, il prend la succession de François Chalais à France-Soir comme critique dramatique. Il y rend compte chaque soir de la bouillonnante créativité des théâtres parisiens, depuis les cafés-théâtres jusqu'aux salles subventionnées et les grandes scènes privées.

Couronné à vingt-cinq ans par le prix de la Vocation pour son premier roman Une fille pour l'hiver (Flammarion), il se consacre à l'écriture en marge de ses activités de journaliste. Suivront de nombreux romans dont plusieurs seront adaptés au cinéma et à la télévision.

 Sa rencontre avec Helvio Soto, cinéaste chilien en exil, ancien directeur de la chaîne d'état sous la présidence d'Allende, lui vaut d'écrire ses premiers dialogues de film pour André Dussollier et Brigitte Fossey. Réputé dès son premier livre pour écrire avec une «caméra-stylo», il opère dans les années 90 un virage qui le conduit à explorer le monde de la fiction audiovisuelle et devient scénariste.

Son œuvre romanesque est désormais regroupée aux éditions French Pulp.

Lire la suite

Ils en parlent sur le web

Un livre sans prétention mais avec lequel on passe un bon moment !
6 years ago

Du même auteur

Écrire à l'auteur

Vous devez être connecté(e) pour envoyer un message. Se connecter

track